Mark Z. Danielewski, par Samantha Hoornaert

L'art en nous

Au fil de nos lectures, de nos découvertes musicales ou cinématographiques, de nos divers émois esthétiques, nous rencontrons des créateurs, des œuvres, des mouvements artistiques qui, parfois, nous touchent profondément et durablement. Dans cette rubrique « L’art en nous », vous partagez avec nous l’empreinte laissée par l’une de ces rencontres.

C’est Samantha Hoornaert qui ouvre le bal. Enseignante et thésarde en sciences du langage à Aix-en-Provence, elle est passionnée par le langage dans ses aspects artistiques et scientifiques, le militantisme, la politique… et les déserts. Férue de littérature, c’est une grande lectrice qui lit vite et beaucoup.

Elle nous raconte aujourd’hui son admiration pour Mark Z. Danielewski, dont le roman « monstrueux » (dans tous les sens du terme) la Maison des feuilles l’a particulièrement impressionnée… Un roman brillamment traduit par l’écrivain et traducteur français Christophe Claro.

Pour en savoir plus :

Vous voulez participer à cette rubrique ? Contactez-nous.

Print Friendly

D'accord ? Pas d'accord ? Exprimez-vous !