Martín Juarez, par Claudine Sigler

L'art en nous

Au fil de nos lectures, de nos découvertes musicales ou cinématographiques, de nos divers émois esthétiques, nous rencontrons des créateurs, des œuvres, des mouvements artistiques qui, parfois, nous touchent profondément et durablement. Dans cette rubrique « L’art en nous », vous partagez avec nous l’empreinte laissée par l’une de ces rencontres.

Claudine Sigler a vécu autrefois au Mexique. Elle aime la chaleur et la lumière, elle écrit des vers, et elle coud très bien. Elle nous parle aujourd’hui d’un peintre mexicain qui lui est cher.

Martín Juarez, après une carrière prometteuse d’une dizaine d’années, a définitivement cessé de peindre au début des années 1990. Depuis lors, il a même disparu des archives et des mémoires. Claudine a voulu ici lui redonner son statut d’artiste, celui qu’il souhaitait avant sa maladie.

Pour en savoir plus :

Vous voulez participer à cette rubrique ? Contactez-nous.

Print Friendly

1 commentaire sur “Martín Juarez, par Claudine Sigler

  • Il est difficile de trouver en ligne des informations sur Martin Juarez, malgré les quelques années (de 1980 à 1990 environ) où il a connu une petite notoriété: expositions collectives au Palais de Beaux-Arts de Mexico, avec prix ou mentions honorifiques, galerie de peinture (AKSA, Mexico DF) ayant pris sa carrière en main, et surtout prix lors la 1ère biennale Rufino Tamayo de Oaxaca (1982) qui est devenue depuis une importante institution. Mais c’est très ancien, et aucun des documents de l’époque (catalogues, articles élogieux dans les journaux, etc.) n’a été mis en ligne. Je vais peut-être m’y employer? 😉

D'accord ? Pas d'accord ? Exprimez-vous !