Entrons d’abord doucement dans l’hiver… récit du concert de Carole Masseport

Chroniques, Concerts

Mercredi 24 septembre, dans la salle cosy des Trois Baudets, Carole Masseport a dévoilé à un public déjà conquis les premiers titres de son album, La Fin de l’hiver, qui sortira dans quelques mois. Une bouleversante poésie, aussi puissante que fragile…

© Hélène Bozzi
© Hélène Bozzi

Pendant la trop courte demi-heure qui lui était consacrée, Carole Masseport a chanté avec une émotion effleurant ces morceaux dont on sent qu’ils ne lui sont jamais étrangers. Sa voix, d’une impressionnante densité, nous traverse en même temps que ses textes nous percutent. Rien de classique. Rien de basique. Rien de déjà vu ni de déjà entendu. Tout surprend et tout séduit.

Des rythmes originaux prenant les mouvements du corps au dépourvu (non, non, on ne se balance pas bêtement de droite à gauche en suivant le poum poum ronronnant de la batterie) aux jeux de mots / jeux de liaison / phrases qui s’inventent une nouvelle mécanique… C’est une découverte de bout en bout, et on a parfois même le sentiment de voir s’écrire, là devant nos yeux, un nouveau joli genre. Un genre à elle. Avec tout de même, et ce n’est pas pour nous déplaire, des airs de Barbara dans l’interpellation et la prise à témoin de son public : « voyez et ressentez ce que je porte en moi ! »

Bref. Son premier EP est sorti ce même 24 septembre. On vous conseille évidemment d’y pencher vos deux oreilles. De notre côté, on a déjà pris rendez-vous avec Carole pour la fin de l’hiver.

Pour en savoir plus :

 

Print Friendly

1 commentaire sur “Entrons d’abord doucement dans l’hiver… récit du concert de Carole Masseport

D'accord ? Pas d'accord ? Exprimez-vous !