« Caricaturistes : fantassins de la démocratie »… une oeuvre d’utilité publique

Chroniques, Expos
Spread the love

On a attendu un peu trop longtemps avant d’aller voir Caricaturistes : fantassins de la démocratie, documentaire tranchant, lucide et drôle aussi, réalisé par Stéphanie Valloatto et produit par Radu Mihaileanu (Vas, vis et deviens, Le concert, La source des femmes). A l’occasion de l’inauguration de l’exposition Quelle connerie la guerre ! au Forum des Images, on a heureusement rattrapé ce retard, et pris en même temps une immense leçon d’engagement, de résistance et de courage.

© Plantu
© Plantu

Le Forum des Halles n’est pas exactement le lieu où l’on aime traînasser, mais en ce moment c’est une nécessité. Depuis une quinzaine de jours, la cour carrée accueille une exposition sans concession. Quelle connerie la guerre ! présente aux yeux de tous 100 dessins de presse rassemblés par l’association Cartooning for Peace, jusqu’au 31 octobre. On sourit parfois en tournant autour et en levant la tête, mais on voit surtout poindre les terribles réalités illustrées.

En parallèle, c’est un cycle cinématographique portant le même intitulé qui a commencé au Forum des Images, lieu discret et accueillant (pensée émue pour le charmant café perché au 1er étage), et qui a été inauguré par une projection de Caricaturistes : fantassins de la démocratie, un documentaire sorti en salle le 28 mai 2014, mais qui devrait rester à l’écran comme œuvre d’utilité publique.

À l’origine de ce film de près de 2h tout de même, la rencontre et l’admiration réciproque entre Radu Mihaileanu, réalisateur et producteur, et Plantu, caricaturiste pour le journal Le Monde depuis 40 ans. Ensemble, ils ont voulu parler de ces dessinateurs audacieux et courageux, militants de la liberté, témoins acides de dures réalités géopolitiques et qui, parfois, voient leurs vies menacées d’avoir dessiné.

Caricaturistes : fantassins de la démocratie dresse 12 portraits. Ceux de 12 artistes qui croquent l’absurde, l’inadmissible, la violence, la misère, le sang. Ils sont français, tunisienne, russe, mexicain, américain, burkinabé, chinois, algérien, ivoirien, vénézuélienne, israélien et palestinien.

Ils, ce sont : Boligan, Boukhari, Danziger, Glez, Kichka, Pisan, Plantu, Rayma, Slim, Willis from Tunis, Zlatkovsky, Zohoré. Une exposition, un film, et un livre aussi, sorti aux Editions Actes Sud. Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas.

Pour en savoir plus :

Print Friendly, PDF & Email

Co-fondatrice du blog.

D'accord ? Pas d'accord ? Exprimez-vous !