« RÉTRO FUTUR », un cabaret à belle allure

Chroniques, Enfants, Spectacles

Il se passe actuellement de drôles de (et même hilarantes) choses au WIP Villette (Paris), nouveau lieu sis à l’entrée du parc, côté Porte de la Villette. Cette petite baraque toute de rouge vêtue arbore fièrement une enseigne à l’esprit forain : « Rétro Futur • Cabaret ». Moi qui aime de plus en plus cette ambiance, j’étais forcément curieuse. J’ai eu la chance de découvrir ce spectacle atypique et inclassable, inspiré par Corinne et Gilles Benizio (alias Shirley et Dino), il y a quelques semaines ; à votre tour de profiter des derniers jours de représentation à la Villette – jusqu’au 23 octobre – pour faire la connaissance de sept clowns désopilants qui risquent bien de vous faire passer l’un des plus joyeux moments de votre vie.

RETRO FUTUR © DR

Rétro Futur, sous-titré « Le Présent a de l’allure », est un cabaret fantaisiste et foutraque créé à l’initiative de Shirley et Dino, admiratifs de cinq artistes différents mais ayant tous un point commun : un sens démesuré de l’absurde. Ils ont décidé de les rassembler pour créer cette ode à la création et à la performance approximatives.

Personnellement, je connais très mal l’univers d’Achille Tonic ; pour moi, Shirley et Dino, c’était un couple qui faisait des vannes chez Patrick Sébastien, dont je ne comprenais pas la portée humoristique. J’ai peut-être changé depuis, toujours est-il que j’ai passé plus de deux heures à pleurer de rire devant les pitreries de cette troupe incroyablement drôle, n’ayant pas peur du ridicule et ne l’étant, pour le coup, jamais.

Dans l’atmosphère charmante du WIP, où nous sommes assis autour de tables où l’on peut grignoter ou boire tout en profitant du spectacle, les numéros délirants s’enchaînent. Différents, mais se répondant avec malice.

Après une introduction qui pourra laisser craindre le pire aux plus suspicieux d’entre vous (une diva poilue moulée dans une robe fourreau qui annonce en longueur l’ouverture du show) mais qui m’a dès le début secouée d’éclats de rire, vous aurez le bonheur de croiser un mousquetaire dépressif, des athlètes Ikea, la dame blanche, des magiciens foireux, un Richelieu méphistophélique, des chanteurs crooners, hard-rockers, tyroliens et… inuits, une parodie de comédie musicale sur le « cr-cr-cr-crédit », une femme à barbe, une sorte de fakir aux super-pouvoirs, des extra-terrestres, une prune…

Inutile de déflorer les gags, ils sont trop nombreux et inracontables. Tout tient dans l’art du ratage, de l’à-peu-près, de l’improbable. Rien n’est réussi, tout est ringard, avec un brio qui force l’admiration. Les sept comédiens, dont Shirley et Dino, modestement en retrait, sont complètement dingues. Arnaud Aymard, Frédéric Blin, Diane Bonnot, Grégory Lackovic (alias Raymond Raymondson), Ricardo Lo Giudice : que de talents en si peu de personnes (ils incarnent à eux seuls 70 personnages) !

RETRO FUTUR © DR

Ce cabaret déjanté pourrait être bêtement moqueur d’un genre un peu daté. Il est au contraire empli d’une générosité touchante, d’une bienveillance réconfortante. Tous ces artistes qui tentent de donner le meilleur d’eux-mêmes (et qui, en vrai, le donnent) sont follement attachants et rendent au spectacle vivant ses lettres de noblesse.

N’hésitez pas, courez rire et les applaudir, car c’est le genre d’aventure et de projet audacieux, hors des sentiers battus, qu’il faut absolument soutenir. Et emmenez vos enfants, la loufoquerie s’inculque tôt !

Photos © DR

Pour en savoir plus :

 

Print Friendly

D'accord ? Pas d'accord ? Exprimez-vous !