4 février 2023

Une soirée chez Tardieu

Il y a quelques jours, nous avons poussé le métro jusqu’aux abords du Bois de Vincennes, pour assister à la deuxième représentation de Tardieu’s Comedies, un spectacle poétique et déjanté qui (re)donne toute sa place aux mots…

Du 16 au 27 septembre, le Théâtre Douze accueille la Compagnie Le Bout du Bout du Banc pour 11 représentations d’un spectacle créé en janvier 2014 ; une compagnie composée essentiellement d’enseignants du premier degré, tous amateurs mais, sans aucun doute, tous passionnés.

Pendant 1h30, on prend un plaisir infini et enfantin à redécouvrir certaines pièces en un acte de Jean Tardieu : Un mot pour un autre, Oswald et Zénaïde, Finissez vos phrases, Conversation-Sinfonietta… mais aussi à nous remémorer quelques poèmes d’une étonnante actualité : de trois de Le prestidigitateur, Conseils donnés par une sorcière, La fin du poème ; et à friser l’hilarité face à des comédiens possédés par l’absurde mystification littéraire qu’est Le Professeur Froeppel.

Entre ces réjouissances « tardieusiennes », nos oreilles reconnaîtront Pierre Dac, Pierre Etaix, et plusieurs chansons de Serge Gainsbourg. La musique, d’ailleurs, est omniprésente et donne de régulières impulsions aux spectateurs, encourageant de petits mouvements de têtes inopinés mais dans le rythme.
On sort de là plein d’énergie et plein d’admiration aussi pour ces enseignants engagés, pour le théâtre et pour leurs classes. Car, rappelons-le, ce spectacle renvoie évidemment au travail fait au sein des classes autour des textes que parents et enfants seront certainement heureux de reconnaître…

A la fin de cette représentation, nous avons pris quelques minutes de son temps à Pierre-Yves Refalo, metteur en scène, conseiller pédagogique et professeur des écoles maître-formateur à Paris.

Pour en savoir plus :

Marie

J'aime prendre le train, lire et marcher en même temps, manger des gâteaux chinois au soja achetés dans un magasin douteux de Belleville, cueillir des mûres, lire des histoires de princesse à mes princesses, lire des histoires de prince à mon prince, zoner dans les boutiques de musée, dénicher des aimants de frigos ringards à la fin des voyages, écouter Glenn Gould et Nigel Kennedy, faire du vélo en jupe avec le vent de face…

Voir tous les articles de Marie →

Une réflexion sur « Une soirée chez Tardieu »

  1. Excellente soirée! J’ai souri, ri, sursauté, fredonné, opiné et….. applaudi !
    Très professionnel le travail proposé, un bel engagement de tous les participants qui se donnent du fond du coeur!
    Allez-y!

Laisser un commentaire