Festival Rolling Saône, 9 mai 2014

Chroniques, Musique

Festival Rolling Saône affiche 2014Mon expérience de festivalière est toute récente car elle a débuté l’an passé avec le Festival Montereau Confluences. J’ai donc profité de quelques heures supplémentaire à récupérer, pour me perdre à Gray, au Festival Rolling Saône (70) le 9 mai dernier (et accessoirement pour retrouver les copains de concerts Soaniens, mais chut…).

Depuis sa naissance en 2007, ce jeune festival a vu se succéder les Wampas, les Fatals Picards, Superbus, Eiffel, Shaka Ponk, Skip The Use, IAM, entre autres… Un festival éclectique, donc, mêlant chanson française, pop rock, hip-hop, électro, avec ses DJsets, passé minuit. Ce qui m’a frappée tout d’abord, c’est l’organisation : un staff conséquent, une gestion de l’argent optimisée. On échange nos vrais Euros contre des jetons pour aller se restaurer aux différents stands : bière, gaufre et la traditionnelle barquette de frites et sa merguez. La configuration se prête également à la découverte des artistes, car deux scènes (Amont et Aval) se font face, sous la Halle Sauzay, couverte. Il est donc possible d’assister à l’ensemble des concerts très simplement et, même si l’on s’échappe un peu plus loin, on en profite quand même très bien car l’acoustique est bonne. Les artistes ont également droit à leurs stands de merchandising.

17h00. Le premier concert commence avec la jeune belge Noa Moon qui nous présente les titres de son album et son tube radio “Paradise” devant les premiers arrivants. C’est frais, ça ressemble à l’été.

18h00. Le public est cette fois bien installé. Emmnanuel Moire arrive lentement sur scène après une intro instrumentale de ses musiciens (violons, guitares…). J’avais écouté quelques titres dont j’avais bien aimé les textes. Cependant, j’ai trouvé dommage qu’il garde les plus rythmés de sa playlist pour la fin car, du coup, il m’a semblé que les chansons présentées se ressemblaient un peu toutes…

19h00. Place au rock : Soan fait son entrée avec un titre inédit et mêle ses trois albums devant un public d’avertis et de curieux… “J’ai fermé les yeux et entendu Brel…” nous dit un monsieur. Il est parti acheter l’album dans l’enceinte du festival.

20h00. Les Ogres de Barback arrivent littéralement en fanfare, accompagnés pour leurs 20 ans de carrière, de l’ensemble Eyo’nle (une fanfare, donc). L’ambiance monte d’un cran avec leurs chansons engagées mais avant tout festives. Nous profitons du concert tout en dansant tous ensemble.

21h00. On continue dans le rock joyeux avec Le Trottoir d’en Face, ambiance de fête et une belle énergie. Je retiens le nom du groupe pour en découvrir un peu plus.

22h00. Le groupe de rap Psy4 De La Rime enflamme le dancefloor pour chauffer le public avant le DJset de Florian Picasso et Showtek.

Bilan de la journée : encore un beau moment de partage et de convivialité !

J’ai déjà la date des prochains festivals en tête : le Festival Montereau Confluences (77) évidement, car à côté la maison – et pour la modique somme de 13 € les 2 jours ! – et le Festival du Chien à Plumes à Langres (52).

A suivre…

Pour en savoir plus :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ?