29 février 2024
"On va s'aimer" de et avec Fabrice Maitre et Véronique Pain

Festival Off d’Avignon 2023 : « On va s’aimer », de l’humour à l’amour, il n’y a qu’une note

Retrouvailles solaires avec un artiste fort sympathique rencontré en 2016 au Off, actuellement au Théâtre Notre-Dame jusqu’au 19 juillet avec un spectacle « lyricomique » tout public : Fabrice Maitre, ténor, pianiste et accordéoniste, compose avec la soprano Véronique Pain un duo de musiciens dont la vie de couple ressemble irrésistiblement à tant d’autres. Pour la deuxième fois, la Compagnie Accord Parfait, avec On va s’aimer, a été une charmante introduction à mon court séjour avignonnais. Un moment joyeux, drôle et frais, qui a enchanté le public du 9 juillet.

Ignace et Félicie sont musiciens et amoureux. Pour autant, malgré la passion commune, la tendresse et le respect mutuels, la vie de couple n’est pas toujours simple. Du mariage à l’audition d’une vie, les chamailleries diverses et variées se résolvent fort heureusement en chansons, puisque la musique adoucit les mœurs… et les cœurs.

Loin du banal récital, On va s’aimer bénéficie avant tout de la belle complicité évidente des deux interprètes. Aussi bons chanteurs que comiques, Véronique Pain et Fabrice Maitre prennent un plaisir communicatif à se lancer des piques puis se réconcilier en illustrant chaque saynète de morceaux choisis en adéquation. Les airs populaires (parfois entonnés en chœur par le public) puisent aussi bien dans le répertoire lyrique (opéra, opérette) que français (Fernandel, Anne Sylvestre…) ou américain (« Summertime ») et alternent avec des reprises de sketches dont certains, cultes, semblent presque avoir été créés pour la pièce.

Personnellement, ce qui m’a le plus plu, c’est l’aspect musical et plus particulièrement tout ce qui se rapporte au bel canto. Si Fabrice, très présent au piano, à l’accordéon et au chant (de légères intentions pavarottiennes dans le timbre ?) semble savoir tout faire (les interludes musicaux sont une composition créée pour Frou-Frou Les Bains), il semble aussi élégamment laisser la part belle à son acolyte féminine. J’ai donc découvert Véronique Pain avec grand plaisir, son talent humoristique et surtout, sa belle voix de soprano, claire, aérienne tout en étant solide.

Le climax du spectacle, par ailleurs fort divertissant, réside dans son interprétation très maîtrisée d’une aria que je vous laisse découvrir. L’émotion s’invite alors…

Durant plus d’une heure enlevée, le public rit, écoute, chante. Un vrai moment de partage, sans prétention et de qualité, dont on ressort radieux, comme le temps avignonnais !

Tractage avec la Rosalie fabriquée par Fabrice Maître, artiste polyvalent

Pour en savoir plus :

Céline

J'aime bidouiller sur l’ordinateur, m’extasier pour un rien, écrire des lettres et des cartes postales, manger du gras et des patates, commencer des régimes, dormir en réunion, faire le ménache, pique-niquer, organiser des soirées ou des sorties « gruppiert », perdre mon temps sur Facebook et mon argent sur leboncoin.fr, ranger mes livres selon un ordre précis, pianoter/gratouiller/chantonner, courir, "véloter" dans Paris, nager loin dans la mer…

Voir tous les articles de Céline →

Laisser un commentaire