Karim Duval Y

Dernière minute : “Y” de Karim Duval, humoriste intergénérationnel (le 13 mai à Paris !)

Featured

Nous avons découvert Karim Duval il y a (déjà !) cinq ans, dans son premier one man show, Melting Pot, que nous vous recommandions à l’époque. Depuis, l’humoriste a fait un détour par la case radio, a monté une entreprise, Com&Laugh (qui met l’humour au service de la communication) et affûté son écriture. Il nous revient avec un stand up très drôle et fin sur la génération Y.

Dans son précédent spectacle, ode au métissage, Karim Duval enchaînait les saynètes et les personnages plus ou moins déjantés avec une aisance confondante. Il s’essaie aujourd’hui au genre périlleux du stand up, dressant, durant 1h15, le portrait amusé et (très) amusant de la génération Y, dont il se revendique lui-même.

La génération Y, c’est ces enfants nés entre 1980 et 1999, ces fameux “Millenials” ou “Digital natives”, tout à la fois consomma(c)teurs et préoccupés par l’éthique et l’écologie, et surtout en quête de SENS (génération “why ?”). Qui mieux que cet ex-ingénieur, diplômé de Centrale, ayant tout quitté il y a quelques années pour vivre de sa passion, la scène, pouvait décrypter ces vingtenaires-trentenaires pétris de paradoxes ?

Sur YouTube, sa série “Le point sur les Y” (qui connaît un joli succès sur “Lin’queudine”), évoque pêle-mêle le co-working, les réseaux sociaux, le coaching ou encore les reconversions professionnelles :

Le spectacle n’est absolument pas une redite de ces vidéos (tout au plus reprend-il une ou deux blagues) qui lui permettent au contraire d’approfondir son propos et ses observations. Y mène sa propre vie de spectacle bien vivant : Karim joue avec les clichés (le yoga des abeilles, le baby foot de la start up), gratte parfois où ça fait mal (les fringues made in China MAIS les baskets vegan, le “digital nomad” écolo), alternant (auto) dérision, jeux de mots recherchés (Jean-Eudes et Gonzagues, diplômés de “Redcastle Business School” – autrement dit Sup de co Châteauroux ! – se ressourçant dans le 92 à Saint-“Cloud”) et humour un peu noir, faisant la part belle aux interactions avec le public et osant même, sur la fin, une envolée lyrico-poétique rare dans ce type de spectacle.

Avec Y, intelligent et exempt de toute vulgarité (idéal pour un premier stand up pour des jeunes ados), Karim nous confirme qu’il est un talent original et subtil à suivre. Nous vous invitons à le découvrir, toutes générations confondues, de A à Z (“#YOLO” !) : chacun s’y reconnaîtra – ou reconnaîtra son enfant… ou son parent ! Fous rires garantis.

Pour en savoir plus :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ?