A la découverte de Xul

Chroniques, Expos

xul

Il y a une dizaine de jours, une moitié de MarCel s’en est allée vers Orléans, à la découverte d’un OCNI. Oui voilà, un Objet Culturel Non Identifié. Cet étonnant et détonnant melting pot artistique, c’est Xul. Fêtant cette année sa 6ème édition, Xul s’est installé pour une journée au coeur de la Maison de Bourgogne, investissant chaque petit recoin du bâtiment, depuis la cave jusqu’à la cour, en passant par les couloirs et même le sol.

Philippe Coudert, artiste et fondateur de Xul, s’est extrait pendant quelques minutes de la frénésie créatrice pour nous expliquer en quoi consistait cette manifestation, qui ne cesse de grandir d’année en année.

De 15h à minuit, ce sont 50 artistes qui se sont partagé l’espace mais aussi les tranches horaires ! Photographies, jeux de lumière, montages vidéo, happenings musicaux, installations sonores, ciné concert, danse, mobilisation de la matière et des corps… tous les modes d’expression étaient sollicités, et c’est assez logiquement que l’expérience vécue a été profondément sensorielle. Chacun des artistes présents a montré, à sa façon, à quel point la liberté de dire, de faire, de crier, de bouger lui était essentielle.

Lestée de mon bagage urbain et normé, trop consciente des cadres dans lesquels je crois, peut-être à tort, que ma parole et mes gestes sont autorisés à s’exprimer, j’ai vécu cette journée comme un véritable voyage au pays de ceux qui laissent leurs voix sortir. Quelle que soit la voix et quelle que soit son incarnation, je ne peux qu’être admirative de la force de l’engagement de ces artistes xuliens.

Pour en savoir plus :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ?